Un chat raconte... L'abandon

 

Aujourd'hui il pleut et l'automne approche avec le vent et le froid, alors je dois te parler, toi mon maître qui m'a abandonné sur une route de campagne. Tu es venu me chercher à la SPA au début juin, j'avais à peine un an et j'étais tout heureux de voir que le lendemain je ne serais pas euthanasié. Tu m'as amené chez toi dans ton luxueux appartement, je me disais, enfin, je vais être aimé, dorloté, choyé et bien nourri.

Le soir même, tu m'as fait dormir sur le balcon, bon je me suis dit : Il a peur que je ne sois pas propre, il prend des précautions. Je ne m'en faisais pas trop pour cela.

Le chat sur le balcon
Le chat, tu resteras dehors !

Le lendemain, tu m'as nourri, ensuite tu m'as mis dans une cage et amené en auto. J'étais heureux j'allais faire une promenade en auto. Ton épouse parlait sans cesse et moi je n'écoutais pas, je regardais le paysage de la campagne que je voyais pour la première fois, car vois-tu je suis né dans une ruelle et c'est là que j'ai vécu jusqu'à ce que quelqu'un m'amène à la SPA.

Quand nous sommes arrivés à ta maison de campagne je croyais que tu allais me faire entrer dans la maison et me dorloter, mais tu m'as dit : Le Chat tu restes à l'extérieur. Je ne comprenais pas pourquoi tu faisais cela. J'étais propre, et je n'aurais pas sali ta maison.

Moi qui étais si heureux d'avoir enfin une famille, j'ai compris quelques jours plus tard que tu m'avais adopté pour que je puisse te débarrasser des petites bestioles qu'il y avait sur ton beau terrain. J'ai passé l'été à l'extérieur, me cachant sous le balcon quand il pleuvait.

Septembre arriva, là je me suis dit : Il va m'amener dans son luxueux appartement et s'occuper enfin de moi. Encore là je m'étais trompé, nous avons quittés la maison de campagne et sur une route peu fréquentée, tu as ouvert la portière de l'auto et tu m'as jeté sur le bas côté de la route puis tu as démarré, sans te retourner pour voir si j'étais blessé ou pas. J'ai compris alors que tu m'abandonnais là en pleine campagne, loin de tout. Moi un chat de la ville, je ne savais pas où me diriger dans ce grand espace qui m'était complètement inconnu.

Nous sommes en novembre, je suis blessé à une patte, j'ai de la difficulté à marcher. Je ne peux plus chasser, je me sens mal. Il fait très froid, il a neigé toute la journée. Je sais que bientôt je vais mourir, car l'infection me gagne. Pourquoi mon maître ne m'as-tu pas aimé? Pourquoi ne m'as-tu pas donné un nom? Tu m'as toujours appelé Le Chat, tu aurais pu au moins me donner un nom. Quand je t'ai connu, je croyais qu'enfin j'avais trouvé un foyer, des gens qui m'aimeraient, car moi je ne demandais qu'un peu d'amour, un peu d'affection puisque je n'en avais jamais eu depuis ma naissance. Je t'aurais aimé mon maître, j'aurais été un gentil compagnon pour toi. J'aurais pu être ton confident, être ton ami, tu aurais eu ma fidélité jusqu'à ma mort, mais tu n'as pas voulu de tout ce que j'avais à t'offrir.

Etre un chat abandonné

 

Le chat à l'abandon

Toi mon maître ce soir, tu es dans ton luxueux appartement et moi je me meurs en dessous d'un arbre. Pourquoi m'as-tu abandonné ? Pourquoi n'as-tu pas voulu de mon affection ? Mon cœur bat de plus en plus lentement et je regrette maintenant que tu m'ais adopté, car si tu ne l'avais pas fait ce soir je ne souffrirais plus puisque je serais décédé depuis le mois de juin. Si tu ne voulais plus de moi, pourquoi m'avoir abandonné sur cette route? Pourquoi ne m'as-tu pas rapporté à la SPA ? Il m'aurait euthanasié et mes souffrances seraient enfin terminées.

Je me sens de plus en plus faible, mon cœur ne bat presque plus. Je n'ai pas mangé depuis des jours, je suis affamé et je me meurs mon maître. Je regarde une dernière fois le ciel, la neige qui tombe encore. C'est magnifique ce que je vois et j'aurais voulu voir cela avec toi mon maître. Mais tu m'as abandonné. Je ferme les yeux, ma tête appuyée sur la neige, un dernier miaulement, un dernier cri de souffrance et mon cœur cesse de battre. Adieu mon maître que j'aurais aimé si tu avais voulu de mon affection.

J'ai trouvé ce très beau texte en surfant sur la toile. Son auteur, Karjoc (son site : Le royaume de Karjoc (site inactif aujourd'hui) m'a gracieusement autorisé à le publier sur mon site. Mille mercis pour cela !

Mise en ligne : 07 décembre 2007

retour haut de page
Retour haut de page

 

 

24 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (16)

1. marie anna melis 05/06/2015

c'est horrible de vivre cela meme pour un petit compagnon a 4 pattes !
j'espere que "" ses maitres sont morts aussi """ et d'avoir vécus d'horribles dans douleurs , c'est mon vœu ...... je sais que l'on ne peux pas souhaiter la mort d'un etre humain , mais dans ce cas ici c'est possible .
moi , j'ai 2 chats , et sont super pourris dans tout !
et je serais vraiment deseperee si je devais en perdre un !!!!!!!

2. =>SB<=_nana 09/06/2013

je ne comprend pas les gens qui abandonne un chat, c'est cruelle !!!
j'en ai pleurer de cette histoire
et je ne vai peut être pas m'en remètre de cette méchanceter !!!

3. zézette 19/01/2012

Je suis très peinée en lisant cette histoire et mes larmes coulent seules. Je suis une amoureuse des chats je les nourris depuis 8 ans à l'extérieur à mes frais, je vois des horreurs et je n'en dors pas, ils sont apeurés et parfais je voudrais les soigner mais je n'y parviend pas. Il y a bien "l'école du chat" mais impossible de ce faire entendre. Je ne sais plus comment faire pour que l'on écoute mon SOS lancé chaque jour. Je prie Dieu chaque jour pour qu'une Association puisse entendre mon appel. Je suis très malheureuse, j'ai 66 ans et je souffre d'une sclérose en plaque et je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour que ces petits bébé soient heureux. J'en n'ai adopté 10. Au secours aidez-moi - merci

4. Belphy 21/01/2011

Mes larmes coulent toutes seules...

5. valerie 28/11/2010

une chatte est venue faire sa porté sous notre terasse 8 chatons tous plus beaux les uns que les autres...je leur ai donné à manger car la mere n'en pouvait plus...quand ils ont eu 1 mois et demi j'ai passé des annonces pour leurs trouver des maitres...ils etaient si mignons,joueurs et habitués a etre calinés qu'ils ont été vite adopté.Il nous en restait eux...deux freres qui jouaient toujours ensembles...On m'a dit mais que vas tu en faire?...et bien...Fidou et Fripouille sont toujours à la maison avec nous...et ils sont toujours aussi attendrissant..Ils ont 9 mois et ils font partis de la famille...quand on pense que leur mere est venue les metre au monde chez nous,nous qui avons trois chiens,2 epagneuls et un seter...Souvent on nous dit que c'est la maison du bonheur...Mais le bonheur,c'est la presence de nos animaux...oup oubli,nous avons aussi une chatte,Chipie,qui a 9 ans....voila...c'est nos coeurs

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

GENERALITES

Un peu de moi...

Copyright

Archives 2012-2013

Archives 2010-2011

Archives 2009

Archives 2008

Mise à l'honneur - Atout chats

Remerciements

 

PLAN DU SITE

Plan du site

Sitemap

 

 

 

 

 

 

 

INTERACTIF

Blog/News

Forum

Livre d'or

Cyber-cartes

Contactez-moi

 

 

 

 

LIENS

Chat'nnuaire du site

Partenaires et liens

Référencement :

- Plugboard

- Annuaires de référencement

 

 

 

 

Pour faire plaisir à vos proches, achetez utile en faisant vos emplettes sur la boutique de l'association Au Paradis des Chats 33 : l'intégralité des bénéfices des ventes est reversé à l'association.

Vous faites plaisir tout en aidant une association, deux actions en une, pensez-y !

Merci pour elle !

Banniere v2 brunCliquez sur la bannière ci-dessus pour accéder à la boutique de l'association