Adopter, mais où ? Eleveur, particulier, SPA ou association, animalerie

Vous avez pris la décision d'adopter. Il reste maintenant à trouver par quel biais vous allez vous procurer votre future compagnie : chez un éleveur, un particulier, une enseigne spécialisée (telle une animalerie), ou par le biais de la SPA ou d'une association, vous avez le choix.

Bien évidemment, en tant que bénévole SPA, je vous conseillerai de chercher votre futur compagnon dans un refuge, ou une association. Ils n'attendent que ça, et le choix est nombreux !

Une précision cependant : quel que soit le moyen par lequel vous allez vous procurer votre futur compagnon, des règles existent, dont certaines sont obligatoires. La loi du 06 janvier 1999 définit les critères de vente et d'adoption : par exemple, tout chat doit obligatoirement être identifié (tatouage ou puce), qu'il soit vendu ou cédé gratuitement. Et il doit avoir un minimum de 8 semaines (l'âge du sevrage physique, l'idéal étant d'attendre 12 semaines, car c'est à ce moment-là que la maman chat aura fini l'éducation de son chaton. Adopter un chat séparé trop jeune de sa maman peut être source de problèmes comportementaux.

Des documents obligatoires doivent également vous être transmis lors de la vente :

- l'attestation d'achat, s'il s'agit d'un achat chez un éleveur ou une animalerie. Cette attestation vous donne toutes les informations nécessaires sur le chat (date de naissance, race, sexe, pédigrée s'il y a lieu), sur son origine (le vendeur), sa destination (chaton d'expo, ou d'élevage, ou de compagnie), son vétérinaire (qui fournit également un certificat de bonne santé), et enfin son identification officielle (tatouage ou puce) ;

- le carnet de vaccination : non obligatoire, mais si vous tenez à votre chat, je vous conseille fortement de le faire vacciner et d'assurer son suivi régulier.

Adopter par le biais d'un éleveur

Pour adopter un chat de race, notamment un chaton, il est souvent plus simple de passer par un éleveur (même si on en trouve également à la SPA ! les gens abandonnent aussi des chats de race, même si cela semble inconcevable !), mais cela a un coût non négligeable. Si vous n'en connaissez pas, vous pouvez faire une recherche sur internet pour en trouver près de chez vous, ou, plus simple, demandez conseil à un vétérinaire. Attention tout de même : il y a éleveurs... et éleveurs... Lorsque votre choix est fixé, rendez-vous chez l'éleveur en question, pour voir l'environnement dans lequel évoluent les chats, la propreté générale, la bonne santé des chats et chatons. Allez-y plusieurs fois, une seule visite n'est pas suffisante. Expliquez également en détails ce que vous recherchez. S'il est de bon conseil, il va très vite vous orienter vers le chat ou chaton correspondant à votre demande, et votre style de vie. Encore une fois, l'adoption ne doit pas se faire à la légère, aussi il faut prendre le temps de réfléchir et de bien se faire conseiller.

Adopter à la SPA, dans un refuge ou une association

A mon sens, c'est le meilleur choix ! Les refuges sont pleins à craquer de chats/chatons abandonnés, de toutes sortes : chatons, adultes, mâles ou femelles, jeunes ou vieux, poils longs ou poils courts, le choix est (malheureusement) énorme. Si vous avez un refuge ou une association près de chez vous, prenez contact avec eux, expliquez-leur votre recherche, puis allez voir sur place ! Pensez à réserver quelques heures à ce moment particulier (une adoption ne se fait pas en 20 minutes, ce n'est pas comme si l'on faisait ses courses, pensez-y !). Si le refuge dispose d'une chatterie (ce qui est très souvent le cas), demandez à y passer quelques heures, en compagnie des chats, pour les observer, faire connaissance avec eux. Les chats sont des animaux très sensibles, et en dix minutes, vous pouvez difficilement vous faire une idée de leur comportement. De plus, un chat en chatterie, entouré de dizaines d'autres chats, ne sera jamais complètement lui-même, et son comportement peut être différent une fois en famille. Aussi, en restant un petit moment, vous avez tout de même loisir de les observer, les voir évoluer, se comporter avec les autres, et avec vous-même ! Certains sont craintifs, d'autres téméraires, d'autres encore très câlins dès le début. Chaque chat est différent, et il est essentiel d'apprendre à les connaître un peu, avant de craquer sur l'un ou l'autre. Les responsables, qui les connaissent bien, pourront également vous renseigner sur leurs caractéristiques, leur caractère, leurs besoins.

En général, chaque refuge ou association vous demandera une participation pour l'adoption d'un chat. Cette participation couvre les frais de stérilisation, la vaccination, ainsi que l'identification. Si vous adoptez un chat chez un particulier, et que vous assumez vous-même ces frais, il vous en coûtera bien plus cher au final !

Idées reçues : on dit souvent qu'adopter un chat adulte dans un refuge SPA ou une association est source de problèmes, car l'animal a été traumatisé. C'est FAUX. Bien sûr, il sera marqué par son passage au refuge, c'est presqu'inévitable : le chat est un animal qui a horreur qu'on bouleverse ses habitudes, et tout changement sera donc source de stress. Mais par expérience, j'ai pu constater plus d'une fois déjà qu'une fois hors du refuge, le chat adulte s'adapte en général rapidement à son nouvel environnement, et devient très exclusif et pot de colle envers ses nouveaux maîtres.

Acheter en enseigne spécialisée

Il est possible, surtout au printemps, de trouver des chatons en animalerie par exemple. Mais c'est un choix que je vous déconseille vivement. De nombreux abus ont déjà été constatés, aussi il convient d'être extrêmement prudent : vérifiez systématiquement la propreté de l'animalerie, et demandez absolument à connaître l'origine du chat (la traçabilité de son arrivée dans le magasin).

Un conseil également : demandez ce que deviendront les chats/chatons non vendus, une fois jugés trop grands ? Vous serez étonnés de voir comme votre question est éludée, quand on ne vous répond pas carrément que cela ne vous regarde pas, ou qu'ils sont tous vendus chaque année (vous y croyez vous ???).

Je suis absolument contre la vente d'animaux dans les animaleries, quels qu'ils soient (chats, chiens, rongeurs et autres lagomorphes) : le but d'une animalerie est avant tout de faire du bénéfice, et le sort de l'animal, avant ou après, leur importe peu...

D'après vous, où se fournissent les laboratoires qui font des tests sur les animaux ? Aussi, si indirectement, vous n'avez pas envie d'être complices de tout cela, évitez les animaleries pour adopter un animal, quel qu'il soit !

Adopter chez un particulier

C'est encore (malheureusement) la solution la plus facile pour adopter. Qui n'a pas un jour eu un voisin qui donnait des chatons beaux et craquants ? Cependant, comme précisé plus haut, l'identification d'un chat, même offert, est obligatoire, mais rares sont les chatons adoptés par le biais d'un particulier qui le sont. De plus, en adoptant par ce biais-là, non seulement vous encouragez la non stérilisation des chats, et vous vous engagez sur une adoption, sans aucune certitude sur l'éducation du chaton, sur son origine, ses risques de maladies, etc. Pour finir, tous les frais (castration, identification, vaccins) seront à votre charge, et vous payerez le prix fort (sans compter que certains particuliers peu scrupuleux demandent également une participation pour l'achat de leurs chatons !).

En adoptant chez un particulier, vous contribuez à remplir les refuges de chatons abandonnés, ou pire, vous êtes complices des euthanasies de chatons, quand les refuges et associations sont pleins à craquer.

retour haut de page
Retour haut de page

14 votes. Moyenne 3.21 sur 5.

Commentaires (11)

1. Greco Gisella 26/03/2016

j'avait deux chatons dans le privé de mon restaurant un des deux a disparu,surement un client et parti avec,ils ont grandi ensemble celui qui es rester et trop triste,il a même changer de place pour dormir,je voit qu'il est trop triste voila pourquoi je voudrait lui reprendre un ou deux chaton,j'espère que bientôt je vais pouvoir acheter sa compagnie!!! MERCI A BIENTOT

2. Mery 25/06/2015

Si personne n'adopte les chatons chez les particuliers,ces chatons se retrouverons surement à la rue. J'ai eu des chatons il y a 8 semaines je suis dans l'incapacité de les garder (peu de place, financièrement). Si vous n'encouragez personne à acheter chez les particuliers, il y aura malheureusement plus de chatons ou chats dans les refuges ce qui n'est pas une bonne chose !

3. sympathique06 13/06/2015

Donc d'apres tous les commentaires que j'ai lu mieux vaut adopter a la SPA ?

4. Gilles (site web) 26/02/2015

On ne choisit pas un chaton parce qu’il est plus beau que les autres membres de la portée ou dans la vitrine de l’animalerie. Il faut prendre en considération quelques critères avant de fixer votre choix sur celui que vous allez ramener chez vous.

5. cobalt 20/07/2014

Bonjour,

Depuis peu, je suis éleveuse de chats de race mais j'ai toujours eu et ai toujours mes 100% gouttières ou mes croisés-thaïs (les croisés thaïs/siamois ont mauvaise presse à tort) de refuge.
J'ai monté mon élevage pour que tout l'argent généré revienne à mes loustics. En effet, cinq-six chats, comme j'avais, cela pèse sur un budget... Ayant eu des soucis de santé, je me suis retrouvées avec 600€ de paie en moins. C'est là que je me suis dit que mes chats ne devaient pas dépendre financièrement de moi, au cas où ces ennuis reviendraient. J'ai donc monté l'élevage. Cela me permet de continuer à les gâter et à trapper les chats errants.

Les expériences que j'ai eues d'adoptions en refuges se sont plutôt bien déroulées... Il existe des associations qui font un.énorme travail et ont à Coeur de faire adopter le bon chat au bon adoptant.
j'ai été moi-même bénévole dans un refuge qui, par contre, était lamentable notamment au niveau de l' hygiène... Nous étions plusieurs bénévoles à nous être épuisés à la tâche et n'avons pas tenu le coup, tant le sentiment d'impuissance était grand (journées d'adoptions trouvées et montées par nos soins avec la permission de la présidente annulées par cette dernières pour des motifs fallacieux...). Bref, parfois, des idiots finis se glissent dans la protection animale pour obtenir un.pseudo-pouvoir ou se sentir indispensables ! Ça arrive ! Mais heureusement, ce n'est pas la majorité des gens. Il y a beaucoup de "petites mains" dans les refuges susceptibles de vous aguiller.
les chats que j'ai récupérés de refuges se sont tous bien adaptés. Mais tous, à l'exception de la chatonne que j'ai choisie (prenez des chats noirs ! Ils ont du mal à partir !), ont vécu en effet un traumatisme... Mais on s'y fait, surtout quand on est prévenus avant, et puis c'est beau de voir un chat réussir à le dépasser ! J'ai deux chats qui sont "inadoptables" car dangereux... Je les ai pris en connaissance de cause : c'était des sauvetages. Ils ont le syndrome du chat "caressé-mordeur", c'est-à-dire qu'ils vous mordent fort et griffent lors des caresses alors que c'est parfois eux qui vous en demande. De toute évidence, ils ont été séparés trop tôt de leur mère, d'où l'importance de prendre un chaton à 12 semaines et pas avant !
Honnêtement, les refuges, c'est le top ! Vous trouverez toujours un minou qui vous convient et à qui vous convenez. Il y a tant d'asso qu, si une vous dit bêtement non, une autre, plus intelligente, vous dira oui.
Et puis, c'est une super action que de sortir un chat d'un refuge ! Vraiment, beaucoup d'asso font un super boulot !

De mon côté, je trappe, stérilise, vaccine et sociabilise les chats errants qui traînent vers chez moi. J'en ai gardé un fait adopter plusieurs. L'une des adoptantes s'étaient vue refuser une adoption par une asso qui lui avait servi le discours suivant :"vous allez rendre malheureux ce chat ! C'est inadmissible de vouloir prendre un chat en appartement !"... Résultat, un peu attristée et échaudée, elle avait laissé tomber l'idée. Quand je lui ai parlé du chat errant que je devais placer, elle m'a raconté cette histoire et j'ai trouvé le comportement de cette asso nul. Sur mes conseils, elle a adopté l'un de mes loulous errants et... Tout se passe à merveille ! Elle a sorti un chat de la rue et le rend heureux ! En plus, une fois par mois, elle va à la campagne et il sort, comme quoi !

Mes parents ont eu deux chats pris en animalerie... Pas génial ! L'un y avait été battu et l'autre avait plus 6 mois que 3 et demi (c'était un petit gabarit)... Papiers probablement trafiqués lors de ses pérégrinations en Europe.
Par contre, mes chats pris à des éleveurs sont juste géniaux ! Hyper-sociables, bien dans leurs pattes... J'ai découvert ce qu'est un chat complètement équilibré avec eux, moi qui n'avait eu que des "sortis de la rue". Mais mes chats proviennent d'élevages sérieux qui entourent de garanties médicales et visent à produire du chat de compagnie (pas des bêtes de podiums !). C'est mon but aussi.

Je comprends l'envie d'un chat de race depuis que j'en ai, honnêtement. Et puis, l'un n'empêche pas l'autre ! On peut se faire plaisir avec un chat de race et offrir un foyer à un chat des rues ! Sauf exception, les chats sont des animaux sociables. Les dernières études sur le comportement des minous errants dans les rues, tendent à prouver que les gouttières sont des animaux de meutes.
En outre, deux chats valent mieux qu'un, surtout si l'on travail, car ils ne s'ennuieront pas ensemble.

Concernant les chats de particuliers, oui, adopter le chaton du voisin qui refuse de stériliser son animal, c'est pas forcement une bonne idée mais parfois, des particuliers sérieux se séparent de leur animal par obligation et pas par gaité de Coeur. Dans ce cas, il est souvent conseillé de mettre un prix au chat pour éviter que des personnes malveillantes ne prennent un animal gratos.
Parfois, les accidents arrivent. Je me souviens d'une de mes voisine qui avait recueillie un chaton. Elle a téléphoné à un vétérinaire pour se renseigner sur la stérilisation. On lui a alors servi une soupe du style "oh la la ! Faut attendre les premières chaleurs ! Surtout pas avant ! Ce sera vers l'âge de 8 mois !". FAUX ! On peut stériliser avant... Du coup, la minette était précoce : ses premières chaleurs sont arrivées à 6 mois et ce qui devait arriver arriva ! Quatre chatons !
Rassurez-vous, elle a changé de veto...

Voilà pour mes expériences et en espérant que cela aide !

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

GENERALITES

Un peu de moi...

Copyright

Archives 2012-2013

Archives 2010-2011

Archives 2009

Archives 2008

Mise à l'honneur - Atout chats

Remerciements

 

PLAN DU SITE

Plan du site

Sitemap

 

 

 

 

 

 

 

INTERACTIF

Blog/News

Forum

Livre d'or

Cyber-cartes

Contactez-moi

 

 

 

 

LIENS

Chat'nnuaire du site

Partenaires et liens

Référencement :

- Plugboard

- Annuaires de référencement

 

 

 

 

Pour faire plaisir à vos proches, achetez utile en faisant vos emplettes sur la boutique de l'association Au Paradis des Chats 33 : l'intégralité des bénéfices des ventes est reversé à l'association.

Vous faites plaisir tout en aidant une association, deux actions en une, pensez-y !

Merci pour elle !

Banniere v2 brunCliquez sur la bannière ci-dessus pour accéder à la boutique de l'association